10 choses un peu folles sur moi



En voyant les « challenge » qui passent sur Instagram, je me suis dit que cela pourrait être sympa de vous avouer 10 choses sur moi qui sortent un petit peu de l’ordinaire...

Il n’y aura donc pas de « j’ai deux chats et 30 ans »
mais plutôt des petites choses cocasses...
 attention: ne vous moquez pas (trop quand même)


1. Je déteste les fesses d’homme 

Oui oui. Là où les femmes matent, je me sens mal à l’aise. Même la plus belle paire de fesses au monde, c’est une partie du corps masculin qui me dérange. Je ne dirais pas que ça va jusqu’à me dégoûter mais l’homme sait que s’il secoue son popotin contre moi pour rire, je vais partir avec des « mais arrête!!! »

2. Je suis TRÈS matinale... mais pas du tout du soir 

Je peux me lever à 3-4h du matin sans aucun souci. Par contre, passé 22h, je n’existe tout simplement plus
Quand je faisais mes études, en période d’examen, je me levais à 2h du matin, étudiais, passait mon test et allait me coucher avant de recommencer le lendemain. Autant dire que j’avais zéro vie sociale pendant ces périodes.
Et maintenant, je me lève vers 5-6h pour repasser, nettoyer, faire mes activités etc. Par contre, je ne rangerai jamais rien le soir.

3. Il n’y a presque aucune photo de moi nulle part...

Ni sur Instagram, ni à la maison. Je pense que l’on a même que 3 photos de nous 3 au total. 
Pourquoi? Ayant été dermatillomaniaque, mon visage est en réalité très abimé au menton et même si je n’en parle pas, j’ai beaucoup de mal avec ça. Je suis dure avec les gens mais avec moi aussi et je trouve ça horrible. Je ne m’en tracasse pas au quotidien mais sur des sites comme Instagram, je trouve ça beurk d’exposer l’état de ma peau.

4. Mon plat préféré?

Des carbonnades avec du couscous. Eh oui! Avec une grand-mère en partie flamande qui est partie vivre avec ses enfants (donc avec ma maman et toute la tribu) en Tunisie, il en est ressorti un mix avec lequel j’ai grandi: des carbonnades avec du couscous. Je pourrais en manger jusqu’à me rendre malade!

5. Hors de ma zone de confort, j’ai l’air posée...

Et autoritaire, et imbue d’elle-même et bourrée de confiance en moi. Puis quand je suis en petit groupe, pas du tout!
En fait, j’ai fait une si grosse barrière de protection que quand je sors de ma zone de confort, je surjoue et ça marche
Ce qui fait qu’on me parle beaucoup, qu’on se confie à moi etc et en fait, après je rentre et je me demande comment j’ai fait ça! C’est assez fréquent que je dise à l’homme: « je ne sais pas pourquoi il m’a raconté tout ça! ».

6. Je ne regarde presque que des dessins animés

Mon compagnon s’y est fait, ma fille en profite. Je pense que toutes les personnes qui sont venues à la maison en sont témoins, il y a toujours un dessin animé qui tourne en fond.
Chez nous, pas de musique, mais des Pinguins de Madagascar, des séries Roi Julian, des Disney, même des séries pour tout petit. Je pense regarder quelques films par an et encore, on reste dans l’univers des Marvel. 

7. Si je pouvais m’habiller comme je voulais tous les jours...

Je m’habillerais uniquement en robe de cocktail et converse. Je suis du style jeans/baskets/garçon manqué et pourtant! Mais je n’arrive pas encore à passer ce cap du regard des autres pour vraiment pouvoir tenter le truc.

8. Avant d’avoir Lily, je comptais déménager à Londres

J’y pensais avant de rencontrer l’homme, puis on y est allé ensemble plusieurs fois et là où j’avais peur qu’il me prenne pour une folle, il m’a suivi dans mon délire et y a pensé aussi.
On s’y sent bien, c’est inexplicable. Ce n’est pas parce que c’est une destination à la mode ou quoi mais on a toujours eu cette sensation d’être là où il faut.
Maintenant que nous avons la maison et Lily, on compte principalement y aller le plus souvent possible.

9. J’ai fait un malaise dans le Star Tour de Disneyland Paris...

Et depuis, je ne fais plus que les activités pour tout petits.
J’ai quelques soucis cardiaques + un peu de claustrophobie et c’était une période de ma vie un peu compliquée. Je sentais le truc arriver quand j’avais vu que les personnes cardiaques n’étaient pas conseillées. J’avais demandé à la personne de l’entrée si ça irait, elle m’avait répondu que oui... une fois dedans, crise de panique complète, je me suis à moitié évanouie. L’homme essayait tant bien que mal de me rassurer. Depuis, j’ai une peur bleue des attractions autres que Peter Pan ou le jeu Buzz l’Eclair.

10. Je suis très rancunière 

Je n’oublie jamais rien. Mais vraiment JAMAIS. Sauf pour nos 6 amis proches qui eux peuvent clairement me marcher sur la tête :p
Une personne peut m’avoir blessé il y a 10 ans, je détournerai le regard si je devais la croiser encore maintenant. Même 20 ans après en fait.
C’est un vrai sale trait de caractère. Même dans l’optique où la personne se rachète par la suite, je garderai en tête le « ah ben oui c’est plus facile de s’excuser maintenant que tu m’as blessée/que les difficultés sont passées! ». En réalité, je ne pardonne pas. 
Les petites choses s’accumulent, ce qui fait qu’un jour, je peux claquer la porte, la personne ne comprendra pas pourquoi je m’emballe mais en réalité, ce n’est pas la phrase sur le moment qui m’aura dérangé, c’est plutôt que c’est celle de trop.

Et la petite dernière pour le plaisir:

10bis: il faut que je prenne chaque jour le même train pour aller travailler. Pas celui d’avant ni celui d’après sinon j’ai cette sensation d’être perturbée dans ma journée. Pourtant les trains se suivent à 5 min près chez nous mais je ne sais pas, c’est un véritable toc :))

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire